cancer des os

Les points essentiels

Les cancers des os sont le plus souvent des métastases, les cancers qui métastasent aux os sont surtout les cancers du sein, du rein, de la prostate, de la thyroïde et du poumon.
Les os peuvent aussi être le siège de cancers primitifs, les plus fréquents étant les ostéosarcomes (ou sarcomes ostéogéniques). Ils surviennent surtout chez les enfants ou les adultes jeunes, peuvent toucher n'importe quel os mais dans un cas sur deux sont situés à proximité du genou.
Le diagnostic est généralement assuré par les radiographies standard ou par la scintigraphie osseuse.
Le pronostic des ostéosarcomes s'est considérablement amélioré au cours des dernières années et la guérison est souvent possible sans devoir recourir à l'amputation.
Le traitement repose avant tout sur la chimiothérapie mais aussi sur la radiothérapie et l'hormonothérapie.  

Existe-t-il différents types de cancers de l'os ?

Les tumeurs malignes primitives des os : on les rencontre plus souvent chez l'enfant ou l'adulte jeune que chez l'adulte de plus de 40 ans.
La plus fréquente de ces tumeurs malignes primitives est l'ostéosarcome (ou sarcome ostéogénique) et il n'est pas exceptionnel qu'elle se manifeste chez un enfant. Mais les tumeurs primitives des os restent des cancers rares. Chez l'enfant, en France, on compte environ 65 nouveaux cas par an d'ostéosarcomes. N'importe quel os peut être touché mais 50 % des cas affectent le fémur, à proximité du genou.
Parmi les autres cancers, on peut citer les fibrosarcomes, les histiocytomes fibreux malins, la tumeur ou sarcome d'Ewing… ainsi que les chondrosarcomes qui sont des cancers du cartilage.
Les métastases osseuses étant essentiellement vues chez des adultes.


Prévention du cancer des os :

S'il s'agit d'un cancer secondaire (métastase), la seule prévention possible est le dépistage précoce de la tumeur primitive et son traitement, avant qu'elle n'essaime à distance des cellules cancéreuses susceptibles de se greffer dans un organe comme l'os et d'être à l'origine d'une métastase.

S'il s'agit d'une tumeur primitive des os et il n'existe aucune mesure préventive actuellement connue.

Dépister un cancer des os :

Ce cancer se traduit par des douleurs, voire une tuméfaction douloureuse (c'est notamment le cas des ostéosarcomes). Mais dans le cas des métastases osseuses, c'est parfois le bilan réalisé après la découverte d'un cancer primitif susceptible de métastaser vers les os qui va permettre de déceler la ou les métastases osseuses, avant même que celles-ci se traduisent par des manifestations cliniques, douleurs osseuses notamment.
Les principaux examens de dépistage des cancers des os ou des métastases osseuses sont les radiographies standard et la scintigraphie osseuse.
Dans certains cas, une biopsie osseuse sera faite, notamment dans le cas des tumeurs primitives, pour en affirmer la nature. Mais la biopsie d'une métastase osseuse peut aussi être utile à la recherche d'un cancer primitif quand celui-ci n'est pas retrouvé par un premier bilan.

Quels sont les principaux traitements actuellement utilisés ?

- la chimiothérapie : autrefois l'ostéosarcome nécessitait une amputation pour assurer la guérison et qui, aujourd'hui, peut être traité par chimiothérapie, l'amputation étant devenue exceptionnelle.


- la radiothérapie : utile, notamment à visée antalgique.


Quant aux métastases, leur traitement dépend bien entendu de la nature de la tumeur primitive. Généralement, ces métastases sont prises en charge par radiothérapie, associée à une chimiothérapie ou à une hormonothérapie.


- la chirurgie : nécessaire, notamment pour consolider un os fragilisé par une métastase, si possible avant qu'il ne se fracture.

24 votes. Moyenne 2.83 sur 5.