La recherche à l'hôpital, au service des malades.

La recherche ne sert pas seulement à faire avancer la science. Elle permet de progresser dans le diagnostic des maladies et leur traitement, au bénéfice des patients.

Au centre de biologie pathologie de Lille, au coeur du CHRU (centre hospitalier régional universitaire), une équipe de 12 médecins pathologistes reçoit et analyse les tissus prélevés des patients du CHRU et de divers hôpitaux de la région (grains de beauté, polypes, tumeurs). Leur travail consiste à identifier précisément la maladie et à permettre de choisir le traitement le mieux adapté à chaque patient. Le service du professeur Copin comporte une "tumurothèque" (il en existe une à Lens) où sont soigneusement conservés les prélèvements afin de pouvoir faire des analyses complémentaires, par exemple en cas de rechute quelques années plus tard.

Bientôt un traitement à la carte ?

Dans le même bâtiment, le service du professeur Claude Preudhomme analyse les prélèvements liquides (sang, moelle osseuse) notamment pour détecter et soigner les leucémies.

1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×