le cancer du larynx

Ce cancer est  favorisé par l'alcool mais principalement par le tabac ou meme avec l'association des deux.

Les personnes à risque sont surtout les hommes après 50 ans.

Les symptomes sont : l'altération de la voix, enrouement, déglutition difficile ou douloureuse, maux de gorge, taux persistance, mal d'oreille et respiration difficile ou bruyante.

Le dépistage du cancer se fait par certains examens :

- la laryngoscopie : style de caméra miniature qui examine le larynx et la gorge, qui est inséré par le nez ou la bouche.

- la biopsie qui est fait suit à la laryngoscopie pour déterminer le stade du cancer.

- tout examen radiologique ou d'imagerie

Le traitement consiste à la chirurgie, la chimiothérapie, et la radiothérapie. Après ce traitement, il y a certaines règles à respecter telles que réapprendre à avaler, avoir une alimentation saine, avoir une bouche saine, vivre avec une stomie (canule) et réapprendre à parler.

Si le cancer du larynx peut être guéri, c’est souvent au prix de séquelles majeures. En effet, le traitement impose fréquemment une laryngectomie, c’est-à-dire l’ablation de tout ce segment des voies respiratoires.

Dépourvu de larynx, le patient perd ses cordes vocales, donc sa voix, et est obligé de respirer par un trou pratiqué à la base du cou, par lequel la trachée est reliée directement à la peau (trachéotomie). Jusqu’à présent les seuls moyens de retrouver un semblant de parole résident soit dans la mise en place d’une prothèse qui remplacera les cordes vocales (possible dans certains cas seulement), soit dans l’apprentissage d’une “voix oesophagienne”, obtenue en faisant vibrer un muscle de l’oesophage. Mais de récents progrès concernant des greffes de larynx pourraient prochainement en améliorer le traitement.

 

8 votes. Moyenne 3.50 sur 5.